Question orale suivie de débats

6457786-9738722

L’Assemblée nationale, en sa séance plénière du mercredi 17 mai 2017, sous la présidence de Khelil ould Teyib, vice-président de ladite institution a discuté sur une question orale posée par le Député Mohamed Ghoulam Ould El Hadj Cheikh au ministre de la santé, le Pr Kane Boubacar.

Voici la question du député :

Excellence, Monsieur le Ministre de la santé honorable

Objet : Question orale suivie de débats

Honorable, monsieur le ministre honorable,

Conformément à l’article 69 de la Constitution et de l’article 122 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, je vous pose  la présente question orale suivie de débats :

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) est considérée comme étant un service  public à caractère social auquel contribuent les assurés en contrepartie d’une couverture de taux bien déterminés issus des coûts et charges de leurs propres soins et , le cas échéant,   de ceux de leurs parents.

A ce titre, cette caisse est censée représenter l’une des institutions qui concrétisent le principe de solidarité du groupe national  sur lequel se  base  la retraite et la sécurité sociale de manière plus générale.

Toutefois, celui qui se retrouve obligé de recourir aux services  de ce centre, que ce soit à l’intérieur du pays qu’à l’étranger ou en matière d’indemnisation des coûts d’ordonnances médicales, d’hospitalisation ou d’autres services, celui-ci dis je sera vite déçu ; car ce qu’il recevra, au final, ne serait que vil et de piètre utilité,  comparé à l’objectif escompté.

Je me demande ici, Excellence, Monsieur le Ministre  quelles raisons estimeriez vous  comme causes à cet état de fait ?

Veillez expliquer à l’opinion publique comme à nous  les vraies raisons de la baisse du niveau des services de cet établissement public.

En attendant que vous répondiez présent pour répondre à notre question, veillez agréer Excellence Monsieur le ministre respectable nos vives salutations.

Député : Mohamed Ghoulam  Ould El Hadj Cheikh